La 413e UFL avec le 17e BCP

 

Merci de me dire  ce que vous savez,  sur cette période transitoire de Mars 1962 à l'indépendance de l'Algérie

 

lien -- http://www.ina.fr/audio/PHD94017840   sur passation de pouvoirs de la Force Locale 21/04/1962

Audio a écouter de la 8 minutes a la 11 minutes, ce qu'on peut voir sur www.ina.fr/video/CAF90002960

 

" Nous aimerions savoir, pour notre devoir de mémoire, si les informations

que nous avons obtenus en 2013 sur notre camarade de la Vienne,

(voir ci-dessous)  se serais pas passé ailleurs aussi  dans d'autres unitées,

dont nous n'avons aucune information précise a ce jour pour cette période?"

****************************************************************************

Copie de documents officiels )

Rousseau Jean Claude (86)  libéré de ses obligations légales le 1-5-62  

Maintenu sous les drapeaux le 1-5-62

Muté à  la 470 UFL à compter 1-4-62     Porté disparu   depuis le  2-7-62

Muté  CAR     101          23- 8- 62

Pris en compte   CAR  101 a/c   le 1-9-62   D.M  N°17903/ES CA/CH/ (illisible) en  date du 23-8-62

Affecté   CAR  4 Bordeaux  a/c du  1-9-62                                                       

Rectificatif à l’OM N° 18903/23 CA CH /p en date du 23- 8-62 a l’affectation à la CAR 101

Affecté  CAR/1   a/compter  du 26 -9-62   A.M 9105  ( illisible)  du 26-9-62

Déclaré décédé le 2- 7-62   Par jugement rendu le  18-6-63 par le TGI de Poitiers

 Jeune soldat courageux et dynamique de la 470ème compagnie de la force locale stationnée

à Reibell  (Algérie)  Le 2 juillet son unité ayant été encerclée par des éléments rebelles,

a fait preuve d'abnégation et d'un mépris total du danger en refusant de se laisser désarmer.

A éte tué aucours du combat qui s'est engagé 

**********************************************************************************

Merci aussi, de me dire  en fin de page, ce que vous avez appris de nouveau sur cette page,  sur cette période transitoire de Mars 1962 à l'indépendance de l'Algérie 

**************************************************************************************

Un  témoignage d'un ancien combattant, du 17 BCP, qui a parut dans le journal de la paroisse de l'auteur de ce Site. Celui-ci mets son témoignage ci-dessous,  pour rendre hommage, a ce prêtre qui a officié beaucoup de messes de commémoration des anciens combattants de la Commune de Vouneuil Sous Biard, avant de nous quitter.

Le Père Claude Jean-Claude, a officier aussi les messes des cérémonies annuelles de retrouvailles des Anciens Camarades des Aurès, du 10ème et du 17ème BCP 

 Jc 17

Il faut retenir surtout la fin de son témoignage

"Mais peu-être que des milliers de morts auraient pu être évités si la simple justice envers le peuple algérien avait été respectée"

***************************************************************************************************************************

La 413ème UFL-UFO avec le 17ème BCP

 civils-et-militaires-fsna-de-la-413-ufl-1-juillet-1962.png

 Civils et militaires de la force locale 413 le jour du référendum en Algérie le 1er Juillet 1962

********************************************************************************************************************************************************************

 Copie du Journal de la FNACA L'Ancien d'Algérie sur le témoignage de JC Enard dans la Force Locale.

 

 412 enard

  Tous nos remerciements a Jean-Claude Enard pour ce témoignage de l'Unité de la Force locale 413

413eme-ufl-p2.jpg

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rencontres de trois Anciens Militaires du contingent, Anciens Combattants mutés FSE dans les forces locales, photo ci-dessous. A la sortie de la messe dans la Cathédrale de Bazas (33) en 2008 de  lors de la cérémonie des retrouvailles du 10° et du 17° BCP.  Que se disent-ils ?  Un est un ancien de la 413 ° l'autre est de la 434°, le troisième avec le badge est l'auteur de ce site

Pour ufo 2

--------------------------------------------------------

Reproduction par Copie du   « Rapport original du 7 juillet 1962 de Constantine »  concernant  la  413 U.F.L, et le 17ème B.C.P comme support.

 S.P. 86802 le 7 juillet                                                 Région territoriale et corps

                                                                                      d’Armée de Constantine

                                                                      Zone Nord Constantinois 17èmeBCP                                             

Rapport 

  • Du Capitaine Pasquet Commandant la 413ème U.F.L. « Union des Forces locales »
  • Sur l’incident survenu le 5 juillet 1962 à Ain M’Lila au cours du  déplacement de l’Unité vers El-Milia

 Vers, 17 heures le 4 juillet 1962, le Capitaine Commandant le 1er Escadron du 1er  Spahis cantonné à Ain M’Lila, me faisait connaître qu’il était question que l’U.F.L. fasse mouvement le 5 juillet sur le secteur de Djidjelli et qu’il fallait attendre confirmation.

A 19 heures, un civil musulman venu au   P.C. de la Compagnie en Peugeot 203 ( se disant employé de la Sous-Préfecture d’Ain M’Lila) m’apprenait que la Préfecture de Constantine avait téléphoné au sous préfet, que celui-ci était absent il avait pris la communication.

Celle-ci disait l’U.F.L,  doit faire mouvement sur El Milia et les véhicules seront à Henchir-Toumgani le 5 juillet 1962 à 7 heures.

N’ayant pu avoir de liaison radio avec l’arrondissement militaire d’Ain M’Lila je demande aussitôt au P.C du 17ème B.C.P.  ( Bataillon de chasseurs à pied)  la confirmation par le message suivant :

« HVD confirmation du mouvement prévu pour le 5 juillet et demande éclaircissements »

            La réponse fut -    «  nous sommes pas au courant pour le mouvement prévu, précisez autorité ayant donné ordres ».

Vers 20 heures 30, la Gendarmerie d’Ain Kercha   est venu m’apporter un message du secteur, m’ordonnant d’effectuer mouvement sur EL MILIA   avec 12 véhicules qui seront rendus à Henchir-Toumgani à  7 heures

Le 5 au matin dés l’arrivée des 12 Véhicules accompagnée d’une jeep M et d’une Jeep mitrailleuse de la CCR 264  à 7 h 30 la compagnie a commencé son chargement de matériel. Le chef Dename, avec 4 véhicules était désigné pour aller chercher les 2 Sections cantonnées a Zmaia (Télergma) sans leur préciser que le rendez-vous devait se faire à Ain M’Lila  pour faire mouvement sur  El-Milia, afin de ne pas l’éveil aux deux sections. N’ayant pas reçu de mission, je supposais que le commandement de la F.O (Force de l’ordre)  voulait soustraire l’U.F.L. de l’influence de la Willaya 1 et la placer en Willaya 2

---------------------------------------------------------

Commentaire de l'auteur de ce site ( cette dernière  phrase est a retenir pour comprendre la position des Villayas, pour la prise du pouvoir,......  ensuite) 

Copie Internet " Toutefois, après l’indépendance de l’Algérie, le 3 juillet 1962, le plan est modifié. La Wilaya II devient, entre autres, le terrain d’affrontement entre le « groupe de Tlemcen » et le « groupe de Tizi-Ouzou », dans la lutte qui les oppose pour la conquête du pouvoir. Les plans Vautour, Goéland et Bouvreuil remplacent ainsi,  respectivement les trois volets du plan Carrousel "

--------------------------------------------------------------

Suite du rapport   - A 9 h 30 je faisais savoir au P.C. que le mouvement n’était pas commencé et que des éléments A.L.N. (Armé de Libération  Nationale) étaient aperçus dans la région et que j’avais peur d’être bloqué en cours de route.

A 10 h  00 Ayant appris par la Gendarmerie d’Ain Kercha que le détachement de la Zmaia avait quitté son cantonnement, en direction d’Ain M’Lila, le convoi de la compagnie quitter Henchir-Toumgani, laissant au poste un postcurseur et le matériel qui n’avait pu être chargé faute de véhicules ( les 5 véhicules supplémentaire demandés n’étant pas encore arrivés de Constantine.)

A 500 mètres d’Henchir-Toumgani, des éléments de l’unité A.L.N, en armes commençaient à gêner le mouvement, en essayant de savoir notre destination, et qui avait ordonné le mouvement. Une partie de la compagnie manifestait déjà sa sympathie avec l’A.L.N

Le convoi ayant réussi à repartir un kilomètre plus loin, d’autres éléments de l’A.L.N arrêtaient le convoi, même questions et mêmes difficultés pour laisser passer le convoi.

Après quelques tractations, un des chefs consentit à ce que l’unité se rende à d’Ain M’Lila où je pourrai rencontrer un capitaine de l’A.L.N.

Pendant cet arrêt, j’ai pris contact avec les gendarmes d’Ain Kercha que j’avais fait venir à ma rencontre, et je leur ai demandé d’alerter le secteur et les 2 escadrons du 1er Spahis d’Ain M’Lila, des difficultés que je rencontrais et de faire protéger le détachement postcurseur resté à Henchir-Toumgani

A l’entrée d’Ain-M’lila vers 11 heure 15 un nouveau barrage stoppait le convoi, après plusieurs difficultés, le convoi entrai dans la ville, toute la population était massée de chaque côté de la rue, maintenue et encadrée par les soldats de l’A.L.N.              Elle acclamait la 413ème U.F.L.  « Union des Forces locales » . au passage 

Ayant reçu au départ l’ordre de changer d’itinéraire et de passer par Télergma, j’ai voulu prendre la direction de cette ville

Un barrage m’obligeait à prendre la direction de Constantine et des soldats de l’A.L.N m’indiquaient qu’a la sortie

Nord d’Ain M’lila, j’y trouverai le capitaine de l’A.L.N, ce moment là, J’essayai d’avoir contact radio avec l’arrondissement militaire  d’Ain-M’lila, mais sans succès

Arrivé à la sortie Nord d’Ain-M’lila, un barrage était dressé. Des officiers de L’A.L.N ont voulu que je prenne avec le convoi la direction du Djebel Oulad Djechich.

Ayant refusé d’exécuter, les Officiers A.L.N sont allés chercher un Officier supérieur de la Willaya 1 ? Une Peugeot 404 noire (avec garniture cuir rouge ) est arrivée, et en est descendu un homme civil (Capitaine de l’A.L.N)

Ayant pris contact avec lui, et après plusieurs tractations, il m’a donné l’autorisation de me rendre à Constantine. Pendant ce temps, les soldats de l’U.F.L encore dans les véhicules sympathisaient avec les soldats de l’A.L.N, et la population.

J’ai donc fait mettre le convoi en marche, la jeep radio de la CCR, me précédant. Arrivé à un deuxième barrage à 100 mètres plus loin la  jeep de la CCR et ma jeep passaient, puis le barrage se reformait devant le premier camion transportant de la troupe.

Revenu sur mes pas, j’ai alors assisté à la désertion de tous les FSNA, hommes de troupe et cadres compris,, avec armes et bagages. J’ai alors pris contact immédiatement avec un Commandant de l’A.L.N qui se trouvait là, pour faire cesser ce pillage qui commençait à s’effectuer sur chacun des véhicules par les soldats de l’A.L.N, et lui demandait de ne point toucher aux cadres et hommes de troupes français (F.S.E)

Le Commandant A.L.N donne alors des ordres en conséquence. Mais voyant les soldats de l’ALN débarquer les paquetages des FSNA, ainsi que celui des Français, (F.S.E) la population   s’est mise à son tour à piller les véhicules de matériel sous la protection de l’ALN

Tous les hommes et cadres français (F.S.E) ( deux ou trois par véhicules) et moi-même avons fait tout notre possible pour conserver l’armement, le matériel et les 18 véhicules ( véhicules que l’A.L.N voulait s’approprier en face  de trois cent soldats de l’A.L.N et Officiers de la willaya 1 et d’une population déchaînée et excitée par le pillage, soutenus par les cadres et hommes de troupes FSNA  de la 413° U F L

Toute tentative de regroupement des véhicules fut vaines, chaque véhicule étant isolé et bloqué. (Les chauffeurs des véhicules étaient mis en joue par des soldats de  l’ALN)

Les cadres et les hommes de troupes Français( F.S.E) ont conservé pendant ce pillage tout leur sang froid, en ne faisant pas  usage de leurs armes, tout en s’opposant au pillage systématique de leur véhicule

Pendant ce désordre indescriptible, j’ai pu envoyer à 11h 40 le message suivant au 17ème B.C.P.( n’ayant put avoir liaison avec l’arrondissement militaire d’Ain M’lila)

«  A.L.N fait débarquer tout le personnel  - envoyer autorité compétente »

A 12 h 00, n’ayant toujours aucune liaison radio avec l’arrondissement militaire, le message suivant était envoyé au 17èmeB.C.P

« Eléments ALN ont débarqué paquetages lits de camps et valise.

A 12h 15 revenu à la jeep, j’envoyais ce message au 17èmeB.C.P. « tous véhicules mis à sac - j’essaie de récupérer tous les F.S.E. - que quelqu’un vienne à notre rencontre sur route  Ain M’lila- Constantine »

Ayant récupéré tous les F.S.E. et tous les véhicules à 300 mètres au Nord du dernier barrage, j’ai envoyé à 12h20 et 12h 30 les deux messages

Tous F.S.E récupérés ainsi que véhicules  - nous nous dirigeons vers la CCR 264

« Pensez récupérer par hélicoptères éléments restés à Henchir Toumgani »

Il est a signaler que pendant le pillage le Sergent Chef Fonhal, (détaché de l’ERM de Constantine) quelques Sous Officiers FSNA et de nombreux hommes de troupes ont indiqué aux soldats de l’ALN, dans quels véhicules se trouvaient les munitions, les quelques armes en caisses,  des pièces détachées de sécurité de ces armes, les postes de transmissions, les grenades et le coffre fort

Le bilan de cette désertion massive et de ce pillage s’établit comme suit ;

A  -Déserteurs      1 officier Algérien

                            15 Sous Officiers Algériens

                         196 Hommes de troupes

total                  212 Algériens

 

B   Matériels emportés

1 - Armement  162 fusils MAS 36, 38PM  MAT49,  1PA 7,65 emportés par les déserteurs

2 PM  MAT49, un fusil MAS 36, arraché aux soldats français sous la menace

2 -  Munitions  toute la dotation de la compagnie (exceptées les munitions détenus par les Français et  40100 cartouches de 7,5 qu’un officier Français a réussi à conserver

3- Transmissions 2 SCR 300 4 AN/FRC 82 E E 8 1 unité collective d’AN GRC 9

4- Optique ; tout le matériel sauf une paire de jumelles et une boussole

5- Bureau du Sergent-major ; Caisse de Comptabilité, livret matricules coffre fort avec (8000 NF) 

                Dossiers   Sous-officiers    F.S.E   

6   Matériels auto Lots de Bord, nourrices a essence des 12 véhicules du Train

 7    Subsistance ; Armoire frigorifique matériels et accessoires de cuisines tous les vivres de l’unité ( sauf le contenu d’un  G.M.C.)    

8  Objets et effets personnels  de tout les Français F.S.E. - d’une valeur approximative de                10    000 N.F

  9 Argent personnel ;  -   somme approximative de 2 000 NF

Le rapport ci-dessus relais l’incident dans ses faits principaux. Mais l’enregistrement des messages radio ci-joint par l’officier Trans. 17ème B.C.P donne un aperçu chronologique du déroulement de cette lamentable affaire ou ont été mêlés Officiers, Sous Officiers et hommes de troupe français. (F.S.E)         (Français de souche européenne)

  • Les mots en italique et les soulignages ont été rajoutés par l’auteur de cette copie

  Copie ci dessous d'un document (mal recopié) retrouvé aussi  par hasard sur la 413 UFL

 

21 h 02

 

 

21 h 20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 h 20

 

 

 

22 h 40

 

 

 

23 h 05

 

23 h 25

 

23 h 35

 

 

01 h 20

 

 

02 h 00

 

 

 

 

 

05 h 00

05 h 20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

07 h 00

 

07 h 30

 

 

 

07 h 42

 

 

 

 

07 h 53

 

 

 

 

 

09 h 45

 

 

 

 

 

10 h 00

 

 

 

11 h 00

 

 

 

 

 

 

 

11 h 40

 

 

11 h 40

 

12 h 00

 

 

12 h 15

 

 

 

12 h 30

 

12 h 20

 

12 h 30

12 h 52

 

 

13 h 00

 

 

14 h 00

 

14 h 30

 

 

14 h 45

 

15 h 20

15 h 30

17 h 00

 

17 h 30

 

 

 

 

Le 4 juillet

Clair n° 556/2 partis à 20 h 45

H.V.D confirmation du mouvement prévu pour le 5   juillet et demande éclaircissement / et fin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clair S/NR message parti à 22 h 15

Viens de recevoir ordre de mouvement secteur de AIN   BEIDA / Devons nous diriger sur EL MILIA /    Pour précision voir Commandant BENDIS / et fin

Par TPH de la Zone, message 2° Cie en clair SNR parti à 19   h30

Il est envisagé de déplacer l’U.F.O le 5 juillet

 1962 sur   Secteur DJIDJELI /  demande   confirmation

Envoyé lot 7 pour prendre Dodge 6/6 en panne /

Lot 7 devra être rendu pour 8 h 00

12 véhicules insuffisant /  demande 25 Simca pour faire mouvement –   Attendons réponse / et fin

Avertir Zone ne peut déménager Unité avec 12   véhicules –   (Besoin de 25 Simca)

Le 5 juillet

Clair  n°   2520/14°DI / I / ORG.

Au sujet relève UFL – FSE par FSNA le 5 juillet   1962

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Primo aperçu votre TO 1079

Secundo : Envoyer 4 Simca et un moyen radio /   L’unité devait faire mouvement et dés passation de commandement n’avons plus   de moyens.

Parti à 7 h 45

Primo aperçu votre TO

Secundo  Unité ne pourra effectuer mouvement en   totalité car manque 5 véhicules – Postcurseur, restera en place  - rejoindra le 6 juillet.

Tertio envoyer lot 7 pour remorquer Dodge 6/6 en   panne

SNR Nous n’avons pas fait mouvement. Attendons   2sections de ZMALA, signale éléments A.L.N    en armes dans la région

Ai peur que    nous soyons bloqués

T P H - Cne Mirel 3° bureau Zone au sujet véhicules   supplémentaires  accordés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SVC    AIN   M’LILA

A .L. N       fait débarquer tout personnel envoyer autorité compétente

 

 

 

N/ NR   SVC   Eléments A.L.N ont débarquer paquetage lits de camps et valises tout personnel envoyer

S : NR    Tous véhicules mis a sac – j’essaye de récupérer tous les F.S.E / que   quelqu’un vienne à notre rencontre sur route AIN M’MILA CONTANTINE

 

 

Tous F.S.E récupérés ainsi que véhicules – nous nous   dirigeons vers CCR  264

S/ NR    Sous-lieutenant MCHAMMEDI resté aux mains de l’ALN Wilaya 1  effectif AIN KERCHA 1 officier  10    F.S.E  véhicule néant

Matériel volume 5 GMC

Position de la 2° Cie  EL GUERRAH

 

 

Position 2°Cie    devant le KROUBS

Sommes actuellement à la CCR 264

 

 

 

Nous nous dirigeons sur CAMP FRAY

 

 

2° Cie  arrive   au CAMP FRAY

Cdt BENDIS signal F.S.E  -    AIN KERCHA se déplaçant vers gendarmerie

 

 

 

 

Départ  SNR -   2 Cie -  suite votre message n° 556- ne   sommes pas au courant d’un mouvement prévu pour votre unité – V.D   Précisez autorité ayant donné ordre /   Préciser mouvement prévu  /

                       Q S L  21 h 30

TPH – Commandant BENDIS poste 231 pas de réponse

TPH -  Demandé   AIN BEIDA              pas de réponse

TPH -  3°   bureau Zone  - Sous- lieutenant de   

             permanence- confirme le - car il est chargé de 

             fournir 12    véhicules pour 7   heures –

            En   principe précisions secrètes doivent nous       

             être adressées.

T.O à 2° Cie           Zone Nord Constantinois. confirme votre mouvement / 12 véhicules     Simca seront mis votre disposition pour   7 h 00

 

 

 

 

 

 

 

 -  Message retransmis à la base arrière.

 

 

 

 

 

 

 

TPH -  Officier   permanence 3°Bureau Zone (CneCOHEN) confirme mouvement.

TPH -     AIN   BEIDA Sous Lieutenant de permanence –   confirme mouvement pour début matinée. Est au courant problème relève et   nombre de véhicules insuffisants en conséquence

Cdt UFL aurait envisagé faire mouvement en deux   temps

PRIMO ; Les     F.S.N.A

SECONDO ; Les     F S E

Rédaction du message n° 19 - Plus de contact avec 2   Cie Aucun contact avec 2°.Cie

Envoie à 2° Cie message n° 19 par Cdt TAITHE

PRIMO : Sur ordre autorité supérieure effectuer   au cours de journée du 5 juillet passation de commandement de la compagnie à   OFFICIER FSNA le plus ancien SECONDO / Il est prévu que tout le personnel FSE   rejoindra corps des opérations relève terminée.

TERTIO : conserver en vue transport personnel   FSE véhicules organiques nécessaires.

Quarto :Vous préciserai dès que possible   condition de ce mouvement – garder  CAP   donner aperçu /                                  

                        Q S L   6 h 15

Colonel BOUVERY TPH     AIN BEIDA – au courant sans plus

                       TPH    Colonel     METZLER

Pour 2° Cie n° 863/ PCM / 17 Exécuter mouvement prévu avec totalité effectifs FSNA  - F.S.E sur destination fixée /  Passation consignes sera effectuée dès   l’arrivée /

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clair  SNR

Vers vous 5 véhicules supplémentaires pour vous   permettre de faire mouvement totalité éléments / garder CAP rendre compte   mouvement / et fin

Clair SNR

Faire mouvement dés que possible par itinéraire AIN   M’LILA- TELERGMA- O HAMENIA- MILA –GAUREN

Pouvez prendre 2 sections   au passage vous rappelles véhicules   supplémentaires vers vous me signalez mouvement et rendre compte tout   événement secteur AINBEIDA /  et   fin

 

 

 

 

 

 

 

T P H -   Cdt   BENDIS   par Colonel Bouvery – Cdt   BENDIS déclare incident réglé et Cie en route

TPH -    AIN   BEIDA –S’en occupe

 

 

 

 

 

 

TPH -    E.M   Zone  Bureau Chef   E M ne répond pas

Bureau Sous Chef E M    ne répond pas 3°  Bureau   ne répond pas

Cabinet Général     - Capitaine Bouteil répond  - Colonel Bouvery en personne lui   parle    ( Cdt du 17 BCP)

Lieutenant- Colonel METZLER prétend incident réglé

 

 

 

 

 

 

Ordre donné par Capitaine à 3° accueillir 2° Cie

Ordre donné par capitaine à 2° Cie se diriger CAMP   FRAY -  sera accueillie par 3°Cie

 

 

TPH     Cdt   TAITHE   à  AIN BEIDA

Barrage  -   Escadron bloqués par l’ALN

 

 

TPH   Cdt  TAITHE à Cdt BENDIS  CR.         Situation   

 

 

 

 

Cdt TAITHE à 3° Bureau Z.N.C. C.R. au sujet   mouvement des F.S.E. sur gendarmerie     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous document qui dit bien que le 1 juillet  les FSE étaient de retour dans l'unité du 13 RA 

reconnaissance-recue-par-nos-camarades-de-la-446-ufl-2-1.jpg

 

je mets une autre page qui a rapport  avec les documents ci-dessus

Le journal de la FNACA       L’Ancien d’Algérie  N° 264  du 1/01/1996 

Réunion de région Limousin – Cantal   Compte rendu de la Réunion du 8 Octobre1995 a Dournazac

Exposé Libre élaboré par J P  G   (Haute Vienne) Responsable Gaje de la FNACA,  dont le sujet portait sur les harkis

1 Problèmes Juridiques :

2 Problèmes Administratifs :

3 La Force Militaire. Les Accords d’Evian prévoient : L’armée française restera dans son cantonnement à l’écart des problèmes de l’Algérie ; Une force locale de 40 000 hommes armés par la France et composés de soldats d’origine algérienne assurera l’ordre public.

4 Le bilan : Difficile de dresser un bilan sur le massacre des harkis. Etc 

****************************************************************************************************************

Et on a oublié de parler des 10 % pour cent de soldats d'origine métropolitaine qui ont été mutés sans leur demander leurs avis dans ces 114 unités de la force locale Algérienne comme prévu dans les accords d'Evian. 

Plus facile comme cela, pour la GAJE de la FNACA, de ne pas rechercher les morts (dcd ) dans ces unités algériennes !

Commentaires (1)

1. BIRAS Jean Pierre 47700 CASTELJALOUX 58 1 A 22/11/2013

Documents a mettre dans le dossier historique du 17°bcp
Merci monsieur PRIOU je suis souvent sur vos sites
Un ancien du 17° BCP[

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/05/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site