Le 137ème RI avec la 463°UFO

  • Rien sur la période Transitoire (463°Force Locale) sauf que pour une fois ce que j'avais entendu  de mon régiment en 1962, "force d'apaisement " est écrit  pour ce régiment

En 1962, le bataillon reste en Algérie après les Accords d'Évian comme « force d'apaisement », jusqu'au 31 mars 1963.

Merci de me dire par un petit mot en fin de page, ce que vous avez  appris sur votre régiment et de cette force locale de l'ordre Algérienne constituée vers le début avril 1962, que vous ne saviez pas.

Merci aussi, de me dire  si vous savez autre chose,  sur cette période transitoire de Mars 1962 à l'indépendance de l'Algérie 

***************************************************************************************

Yvon priou pour site

********************************

Le 2e Bataillon (2/137e RI) débarque en Algérie le 22 juin 1956 et y reste jusqu'en 1963. Il stationne tout d'abord dans le secteur de Berrouaghia (Algérois) avant de rejoindre la Kabylie, dans le secteur de Beni Amran (aujourd'hui Beni Amrane), en février 1957. Sa mission principale est de surveiller le débouché des gorges de Palestro (qui se trouve au sud), traversées par la nationale 5, ponctuée de tours gardées, et la voie ferrée qui relient Alger à Constantine. Le bataillon se répartit à Beni Amran (PC), la 4e compagnie s'implantant au sud de ce village et la 2e à l'entrée ouest des gorges de Palestro (à la gare). La 3e prend position à Bou Hadadda, et la 1re à Tizi-Ouzou. L'unité est devenue le 137e Bataillon d'infanterie, quand elle se déplace dans la région de Koléa, à la fin de 1961. Elle est amenée à intervenir dans l'Atlas blidéen, le Takitount et le Mouzaia.

En 1962, le bataillon reste en Algérie après les Accords d'Évian comme « force d'apaisement », jusqu'au 31 mars 1963. Rapatrié en France, il est dissous au camp de Sissonne (Aisne), le 15 mai suivant. Le bilan humain du 2/137e RI est lourd : 30 tués, 80 blessés. Son action a valu 450 citations. Il a été commandé successivement par les chefs de bataillon Bodeman (1956-1957), Claverie (1957-1959), Lacroix (1959-1962) et Pélicier (1962-1963).

La 2e compagnie fut chargée, après l'affaire de la « maison forestière », de la mise en place et de l'occupation des tours de surveillance des gorges de Palestro qu'elle conservera jusqu'à la fin. Pendant son séjour en Kabylie, ce bataillon créa de nombreux centres d'AMG (assistance médicale gratuite) et plusieurs écoles primaires

Copie du livre de Jean Yves Jaffrés (Disparus Prisonniers du FLN)

Malleval                *D           NMPLF           24.07.1962.    61ème  RA

Hestroffer Marceau*D         1915               24.07.1962.   61ème RA

Liste n 1

force-locale-de-l-ordre-algerienne-004.jpg

reconnaissance-recue-par-nos-camarades-de-la-446-ufl-2-1.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/02/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site