la 513 UFO avec le RICM en 1962

Dans l'attente d'autres témoignages, pour plus de précisions sur l'unité 513°(UFO)créé par le RICM à Nedroma le 15 avril 1962

Nous avons eu des mauvaises nouvelles de cette unité 513 ??? voir fin de page

Merci de me dire par un petit mot en fin de page, ce que vous avez  appris sur votre régiment et de cette force locale de l'ordre Algérienne constituée vers le début avril 1962, que vous ne saviez pas.

Merci aussi, de me dire  si vous savez autre chose,  sur cette période transitoire de Mars 1962 à l'indépendance de l'Algérie 

************************************************************************************

Yvon priou pour site

**************************************************************************************************************************
 
Courriers reçus à quelques jours d'intervalle par Mail, sur demande d'information au RICM, concernant la création d'une unité de la force locale en 1962 en Algérie par ce régiment.
<
Monsieur

Pour autant que je sache, le RICM n'a rien eu à voir avec la force locale algérienne.Je ne peux donc pas vous aider.

(Deux jours plus tard )

Monsieur

Je vous retransmets le message que vient de m'envoyer un de mes camarades
Début du message transféré :
Objet: Rép : AFN
Bonjour mon Général
 En mars 1962 le 4è escadron a été transféré de Ben Kérama (barrage marocain) à Nédroma où il a pris le cantonnement du 8è. On y a regroupé nos appelés FSNA et après un apport extérieur, surtout en cadres, il a donné naissance à la 513è UFO. Cette unité a connu un destin tragique puisque les fells l'ont capturée avant même le référendum sans que le régiment intervienne. Quelques cadres ont réussi à s'évader (j'en ai récupéré deux  à Nemours que j'ai ramenés à Hammam Bou Hadjar) dont le CDU, un LTT. La 513è a été dissoute officiellement fin juillet 62.
  
  NB : Ayant beaucoup souffert de cette affaire car 4 jeunes de mon peloton dont un excellent caporal étaient du lot je ne souhaite pas "témoigner".
***************************************************************
Quoique nous déplorons que cette personne à beaucoup souffert pendant cette période, et  il n'a pas été le  seul !
 -  Nous constatons que cet ancien  responsable du RICM en a trop écris et pas assez,  lorsque il écrit
"On y a regroupé nos appelés FSNA et après un apport extérieur, surtout en cadres", ?  (FSNA ou FSE)
Compte-tenu des (ordres) et des documents - ce devait être 10% de Francais de Souche Européenne  FSE et 90% de FSNA
 "On a regroupé nos appelés FSNA"  -"destin tragique" - "sans que le régiment Intervienne"
NB:     Ayant beaucoup souffert de cette affaire car 4 jeunes de mon peloton dont un excellent caporal étaient du lot je ne souhaite pas "témoigner".
 Mais alors !  que sont-ils devenus?
 
Le journal des Anciens Combattants du mois de janvier 2016  de la FNACA "l'Ancien d'Algérie" évoque dans ces colonnes  cette tragédie, et confirme que c'est bien quatre métropolitains qui ont disparu.

Extrait de l'article  """Fin 1961, le régiment (RICM) s'installe à Oran pour y assurer le maintien de l'ordre contre les ultras de L'OAS.

Après le cessez-le-Feu du 19 Mars 1962, le 15 Avril 1962, il constitue la 513° Unité de la Force Locale mise en place jusqu'à l'indépendance de l'Algérie, en application des accords d'Evian. Officiellement dissoute en Juillet, cette Unité n'a eu qu'une existence éphémère puisqu'elle a été capturée par les rebelles et qu'au moins quatre métropolitains ont disparu avec elle. Comme pour d'autres UFL, aucune publicité n'a jamais été faite autour du sort des disparus.""""

***********************************************************************************************

 ( Ce témoignage anonyme circule depuis quelques semaines et a été publié dans une revue. J'ai enquêté et trouvé qu'i l y avait du vrai et du faux.)
Le 4ème escadron du RICM a effectivement constitué la 513e UFL qui s'est installée à Nedroma.
 ""J'ai trouvé le nom de son capitaine et l'ai contacté : il affirme qu'il a quitté l'UFL le dernier, le 23 juin après en avoir évacué tous les FSE (qui avaient tous formé leur doublure FSNA ). " Il parle du capitaine qui affirme, qu'il a quitté la 513 le dernier : c'est en contradiction avec le témoignage du général reçu plus haut.
Il a laissé le commandement au Lieutenant .. (FSNA ).
C'est sans doute, dans les jours suivants, avant peut-être le référendum, que l'unité est passée à l'ALN : le Lt se serait enfui et aurait été récupéré par une autre unité de l'AF.
********************************************************
Copie  site  http://www.araprem.asso.fr/les_harkis.htm

"Le devoir d'une Nation c'est de protéger tous ses citoyens, L'honneur d'une Armée c'est de récupérer tous ses soldats".

*************************************************************************************** *****************

Avec le destin tragique évoqué plus haut par cet ancien  responsable du RICM et qui est encore traumatisé par cette affaire et .l'extrait ci-dessous, retrouvé sur le web
  ""Il s'agissait cette année de rendre un hommage particulier à Pierre Lhermet, dernier appelé du RICM tombé en Algérie le 19 février 1962

" il y a quelque chose qui ne va pas ?

<

Pour les militaires anciens  du RICM, qui visiteront cette page, j'attends des commentaires pour leurs Devoirs de Mêmoire      ymn.priou@gmail.com
 
    "En juin 1962, le cessez-le-feu ayant déchargé les unités françaises des responsabilités territoriales et frontalières, le RICM est déplacé au sud-est d'Oran avant de se regrouper en totalité à Hammam-Bou-Hadjar puis à Mers-el-Kebir"
*********************************************************************************************************************
Mais le RICM s'était retrouvé  en mauvaise compagnie?  dans l'Oranais..... et, .....avec le Commando Jaubert
 
Copie  Site Ancien De Saint Cyr
12 avril 1962
 ********************************************************************************************************************************************************************************************************
Periode transitoire
Copie capture ci dessus, extraite page du livre de Guy Pervillé 1962 Période transitoire Acords d'Evian qui prouvent que les troupes de l'ALN avaient le droit de libre circulation
Donc les incidents relevés ci-dessous n'auraient pas du avoir lieu
*******************************************************
- Un camarade m'a signalé aussi """" - que début Avril 1962, a 8 jours de la quille on est partis pour une opération délicate - récupérer du matériel dans un poste abandonné occupé par le F L N et ça c'est bien passé ils nous ont laissé tranquille"""""""
*********************************************
Copie Internet

On peut lire a la page 596, 597 et 598 du livre de Georges Fleury "La guerre d’Algérie", Chez Plon 1993.

(Copies extraites)  Les modalités du cessez le feu ne sont  pas respectés à la lettre "..." ou, "..." ont été mêlé, "..."  le lieutenant de Vaisseau Champierre de Villeneuve du commando Jaubert et le Colonel commandant le secteur de Geryville "..."  le 14 Avril 1962, la Katiba 534………ont été repérés les derniers rebelles de la Willaya 5.

Il ne s’agit plus d’une banale intervention destinée à faire respecter les Accords d’Evian ?

Deux militaires sont tombés : Yvon Récher et Jean claude Robelin

 Deux militaires sont tombés ? 9 sont répertoriés ce jour-là :12 maintenant dans mémoires des Hommes, a cette date ?

 

ADAM MAURIN

Max pierre emmanuel

01-05-1917

BARBIER

Guy

02-07-1930

BENAZZOUZ

Abdelhamid

08-01-1940

CHAILLOU

Claude gilbert marcel

31-12-1940

CHESSOUX

Daniel julien louis

16-03-1939

DEVAUCHELLE

Jacques rene andre

10-12-1939

GOUBBI

Abdelmadjid

28-02-1940

HUBERT

Claude michel georges

28-05-1940

LEFEVRE

Alain georges

08-08-1938

LLORCA

Jean pierre jules

12-10-1938

RECHER

Yvon francois louis

12-06-1940

ROBELIN

Jean claude

12-07-1941

 

14 avril 1962 1

Cessez le feu 7

 

 Le 14 Avril  -   27 rebelles tués

Les commandos se persuadent que  leur assaut sera le dernier de la guerre d’Algérie, que les armes ne parleront plus dans les djebels.

Les armes parlent dès le lendemain ........ (donc le 15 Avril 1962.)

 Des appelés du RICM qui a quitté  le secteur de Tlemcen pour relever les fusiliers marins de la DBFM accrochent un petit élément rebelle très loin de sa base

Les appelés du lieutenant- colonel Dercourt capturent sept félagas en armes et trois déserteurs d’un maghzen de la région

*********************************************************************************************************************************************

Lors de la constitution de la 513ème unité de la force locale Algérienne a Nédroma Algérie, c’est le Lieutenant- Colonel Dercourt qui commandait le RICM, sa signature apparait sur un diplôme  à la date du 25 Avril 1962

Documents ci-dessous informant la création de la 513 UFO par le RICM  a la date du 15 Avril 1962, le jour de l'accrochage cité plus haut ?

Liste n 1

force-locale.jpg

 

 
 513
 
 

Monsieur 

J’ai déjà été saisi d’une demande concernant cette unité. 

Il se trouve qu’un de mes anciens a eu des appelés détachés de son peloton dans cette unité et cela s’est terminé de façon dramatique. Il m’a dit ne pas souhaiter témoigner, étant encore traumatisé par cette affaire. 

Voilà la seule réponse que je peux  vous faire 

Désolé et bien cordialement

***********************************************************************************************************************************************************************************************************

 Pendant la totalité de son séjour opérationnel en Algérie, le régiment est en Zone Ouest Oranais (ZOO) qui est placée sous l'autorité de la 12e Division d'Infanterie (DI) - PC à Tlemcen.
De février 1960 à mars 1962, lors de son implantation à Nédroma, le RICM sera associé à la DBFM, échangeant pour emploi avec cette formation, 2 escadrons contre 1 compagnie.
Enfin, après le dissolution de la 12 DI (30/11/1962), ses derniers déplacements seront régis par l'EM.l d'Oran.

Pendant les six années d'opérations sur le territoire algérien le RICM à subit les pertes suivantes: 51 tués dont 1 officier et 5 sous-officiers; 69 blessés dont 2 officiers et 8 sous-officiers.

C’est dans la commune de Châteauneuf-de-Randon, sous le regard bienveillant  de Bertrand Du Guesclin, que la 7e Section s’est retrouvée un fois de plus pour un 11 novembre singulier. Il s'agissait cette année de rendre un hommage particulier à Pierre Lhermet, dernier appelé du RICM tombé en Algérie le 19 février 1962

Le  dernier appelé DCD   « Mort pour la France »  du RICM  du Conflit : Guerre d'Algérie    ??? fut donc ;

Source mémorial-généweb : Nom : LHERMET Prénoms : Pierre Jean-Louis né le 26 /02/1940 a Combettes  Lozère 48  Décédé le 19 /02/1962 a Birrou Algérie
Grade, unité : Caporal - [Infanterie] - R.I.C.M. Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc
Formé le 9 juin 1915 par changement de dénomination du 1er Régiment de Marche d'Infanterie Coloniale du Maroc, devient le R.I.C.M. - Devient le Régiment d'Infanterie - Chars de Marine le 1er décembre 1958 (en conservant le même acronyme). L'histoire de ce régiment prestigieux en fait l'un des plus décoré de l'armée française. 

**************************************************************************************************************************************************

"Extrait du message reçu, le 23 Mars 2013 de l'historien Guy Pervillé

" j'ai eu tort de ne pas parler des soldats du contingent français qui ont été affectés dans ces unités(Unités de la Force locale Algérienne) et qui ont eu le sentiment  d'y être des sortes d'otages. A ma décharge, je dois dire que ce sujet à fait l'objet d'une véritable conspiration du silence

*****************************************************************************************************************************************************************

En ce qui concerne le RICM et la 513 UFO, nous aimerions savoir, pour notre devoir de mémoire, si les informations que nous avons obtenus en 2013 sur notre camarade de la Vienne,(voir ci-dessous)  se serais pas passé ailleurs aussi  dans d'autres unitées, en particulier a la 513 constitué avec le RICM ?

 Copie de documents officiels)

 Rousseau Jean Claude (86)  libéré de ses obligations légales le 1-5-62  Maintenu sous les drapeaux le 1-5-62

 Muté à  la 470 UFL à compter 1-4-62     Porté disparu   depuis le  2-7-62

 Muté  CAR     101          23- 8- 62

Pris en compte   CAR  101 a/c   le 1-9-62   D.M  N°17903/ES CA/CH/ (illisible) en  date du 23-8-62

 Affecté   CAR  4 Bordeaux  a/c du  1-9-62                                                       

 Rectificatif à l’OM N° 18903/23 CA CH /p en date du 23- 8-62 a l’affectation à la CAR 101

 Affecté  CAR/1   a/compter  du 26 -9-62   A.M 9105  ( illisible)  du 26-9-62

 Déclaré décédé le 2- 7-62   Par jugement rendu le  18-6-63 par le TGI de Poitiers

  Jeune soldat courageux et dynamique de la 470ème compagnie de la force locale stationnée à Reibell  (Algérie)  Le 2 juillet son unité ayant été encerclée par des éléments rebelles, a fait preuve d'abnégation et d'un mépris total du danger enrefusant de se laisser désarmer. A éte tué aucours du combat qui s'est engagé  

 

reconnaissance-recue-par-nos-camarades-de-la-446-ufl-2-1.jpg

 

 

  
Commentaires (1)

1. Un Ancien Combattant Militaire en 1962 30/11/2013

Il faut croire que certains militaires Français, n'avaient pas compris que le cessez le feu avait été signer, le 18 mars1962, après avoir été préparé par des militaires Français pendant un an. Et il n'avaient compris qu'ils étaient maintenant en territoire Algérien

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/10/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site