La 421-422 UFO avec le 1/16 RIma

Merci aux Anciens de la 421- 422 UFO du 44, du 56, et, du 21

Teissedre Laurent        N 1942      D 48        DCD  05 Avril 1962      16 RIMA

Merci  de me dire  ce que vous savez,  sur cette période transitoire de Mars 1962 à l'indépendance de l'Algérie 

lien -- http://www.ina.fr/audio/PHD94017840   sur passation de pouvoirs de la Force Locale 21/04/1962

Audio a écouter de la 8 minute a la 11 minute, ce qu'on peut voir sur www.ina.fr/video/CAF90002960

****************************************************************

"Nous aimerions savoir, pour notre devoir de mémoire, si les informations que nous avons obtenus en 2013 sur notre camarade de la Vienne,(voir ci-dessous)  se serais pas passé ailleurs aussi  dans d'autres unitées, dont nous n'avons aucune information précise a ce jour pour cette période?"

 

Copie de documents officiels )

Rousseau Jean Claude (86)  libéré de ses obligations légales le 1-5-62  Maintenu sous les drapeaux le 1-5-62

Muté à  la 470 UFL à compter 1-4-62     Porté disparu   depuis le  2-7-62

Muté  CAR     101          23- 8- 62

Pris en compte   CAR  101 a/c   le 1-9-62   D.M  N°17903/ES CA/CH/ (illisible) en  date du 23-8-62

Affecté   CAR  4 Bordeaux  a/c du  1-9-62                                                       

Rectificatif à l’OM N° 18903/23 CA CH /p en date du 23- 8-62 a l’affectation à la CAR 101

Affecté  CAR/1   a/compter  du 26 -9-62   A.M 9105  ( illisible)  du 26-9-62

Déclaré décédé le 2- 7-62   Par jugement rendu le  18-6-63 par le TGI de Poitiers

 Jeune soldat courageux et dynamique de la 470ème compagnie de la force locale stationnée à Reibell  (Algérie)  Le 2 juillet son unité ayant été encerclée par des éléments rebelles, a fait preuve d'abnégation et d'un mépris total du danger en refusant de se laisser désarmer. A éte tué aucours du combat qui s'est engagé 

**************************************************************************************************

Merci de me dire par un petit mot en fin de page, ce que vous avez  appris sur votre régiment et de cette force locale de l'ordre Algérienne constituée vers le début avril 1962, que vous ne saviez pas

*****************************************************************************************************

 " Du 1er octobre 1959 au 4 août 1962: Lieutenant-colonel Christian Milhé de Saint Victor.

""Juste après le cessez-le-feu, alors que nous partions d'Aïn-Kechera, le Commandant m'a donné l'ordre de brûler toutes les Archives du Bataillon, ce qui m'a pris une journée, car il y en avait des armoires entières.""

Promu chef de bataillon le 1er octobre 1959, il embarque pour Philippeville en Algérie et prend la fonction de chef d’état-major du 16ème RIMa. Il y confirmera ses qualités manœuvrières et sera cité pour les résultats obtenus dans la pacification du secteur de Philippeville."

*****************************************************************************************************

Ci-dessous une copie d'un  article prise sur Historia Magazine de 1973

Nos lecteurs nous ecrivent

C'est avec plaisir et satisfation que je viens d'avoir au téléphone aujourd'hui 22/11/2013  Jean Leroux  du 44 qui avait écrit un article sur la Force Locale dans Historia, noyé dans les multitudes de témoignages, il y a 10 ans seulement que j'avais vu cet article, dans historia qui m'avait transmis sa collection. Merci  de ce témoignage

 Copie) Supplément au numéro  379                Nos lecteurs  écrivent…….. Force Locale

            Je voudrais rapporter ici une anecdote assez cocasse qui m'est arrivée en Algérie, alors que j'y effectuais mon service militaire en qualité d'appelé du contingent.

            A la suite du cessez-le-feu de mars 1962, mon bataillon (43eB.I.Ma.) a été dissous en mai et j'ai été affecté dans une unité de force locale (422e U.F.O.) alors en- cours de formation à Lannoy, petite agglomération située à 7 km de Jemmapes. """" support (1/ 16 RIMA )""?

            Notre unité de force était composée presque exclusivement de musulmans, chaque section ne comptant que deux, trois, voire un seul Européen.

             Le 18 juin 1962, à la suite d'une prise d'armes qui s'était déroulée en présence d'autorités civiles et militaires, un colonel nous annonça qu'il transmettait les pouvoirs à l'autorité civile, c'est-à-dire le préfet, dont nous dépendions maintenant directement.

            Le 21 juin, nous partions pour Philippeville, afin d'y assurer le maintien de l'ordre en remplacement" des C.R.S. et gardes mobiles rapatriés et établissions nos quartiers... au théâtre municipal et dans un collège technique adjacent.

            Le 3 juillet, vers 10 heures, alerte. Le général de Gaulle venait de déclarer l'indépendance de l'Algérie. Une cérémonie se préparait à la mairie; notre présence était demandée pour prévenir tout incident. La place Marquet était noire de monde. Dans un silence religieux, la gorge nouée d'émotion, j'ai vu le drapeau tricolore être amené pour la dernière fois, puis le drapeau algérien fut envoyé dans une extraordinaire explosion de joie. Mes camarades (tous musulmans) se jetèrent alors dans les bras les uns des autres, riant et pleurant à la fois, certains au bord de la crise d'hystérie. Comme par enchantement, chacun retira alors de ses poches une casquette, un brassard ou un drapeau vert et blanc. Puis dans cet équipage il a fallu ensuite sillonner à bord de nos camions les quartiers musulmans  en  délire.  Les chants patriotiques de mes compagnons succédaient aux klaxons scandant le « yahya El-Djezaïr ».Je dois dire que je me sentais mal à l'aise et commençais véritablement à me demander ce que je faisais sur cette galère..

            .Mais ce n'était pas fini. Retour au quartier, où je tombe dans une atmosphère surexcitée. Les Algériens veulent hisser leur drapeau. Les Français s'y refusent. Après quelques bousculades et échanges de   propos   particulièrement vifs, ce drapeau est finalement envoyé. Sur ce arrivent  des officiers de l'A.L.N. qui haranguent notre unité, en arabe, comme il se doit, et dont je ne comprends pas un traître mot. Puis nous sommes réunis par sections. Mon chef, le lieutenant El-Hadj (retrouvé égorgé quelques semaines plus tard), place à son tour sa petite allocution en arabe... Minute de silence à la mémoire des glorieux combattants et martyrs d'El-Djezaïr. Cette situation équivoque a continué ainsi jusqu'au 6 juillet au soir, moment auquel, nous  européens, avons enfin quitté l'unité de force locale. Et le lendemain, 7 juillet au matin, j'assistais dans ma nouvelle affectation à l'envoi des couleurs, celles de la France cette fois.

Un  autre article sur le même sujet vient d'étre écrit par ce camarade, et publié enfin sur un jounal des Anciens Combattants - La FNACA

-  Espéront que les autres associations d'Anciens Combattants nationales,  parleront enfin de cette triste période vécue, par leurs camarades de combat avec certains de leurs témoignages qui ont été enregistrés

Journal de la FNACA  -  L'Ancien d'Algèrie  N° 539  de Août - Septembre 2015 

Photo papy 009force-locale-de-l-ordre-algerienne-001.jpg

force-locale-de-l-ordre-algerienne-002.jpg

 - je viens de m'appercevoir qu'il y a eu aussi  la 421 UFO constitué avec le I/16 RIMA     (a rechercher)

Il suffisait de l'écrire....et notre ancien camarade Jack Pagot du 21 de la 421°UFL  vient de me retrouver

 "J'ai retrouvé 2 copains, Sergents appelés avec moi au 43° Bima,   dissout après le cessez le Feu. Nous avons été affectés au 16° Rima et mutés à la Force Locale.
En réalité, le 1er Bataillon a été le support de la 421° UFO qui se trouvait dans une ferme près d' El-Arrouch. 
 Je suis un ancien des 43 puis 16ème RIMa. ( Et 41 RI de Rennes)
 
Le temps passe et   c’est vers la mi avril, ou fin que les vieux sont mutés au 16, les autres plus   jeunes rentrent avec le 43 à Sissone.
- Au 16 Je suis affecté   au 1er bataillon, les copains Henri et Jean au 2.
- Avec quelques gars je   suis embarqué vers l’UFL 421 qui devait être déjà installée. On passe une nuit   dans un poste qui devait être du 4ème RIMa selon mes recoupements ultérieurs.   Le lendemain on arrive dans cette grosse ferme tout près de la route   nationale, on doit être près d’El Arrouch. A approfondir. Là, une bonne   trentaine de FSE. De nombreux Algériens, militaires rentrés d’Allemagne. Le   chef de l’ UFL 421 est un lieutenant algérien dont l’adjoint est un s/s   lieutenant français appelé
<
Copie du  reste de ce message
 
 Cette page d’ Histoire reste à défricher...
 
Un petit coup de pouce?    (IL a été donner a BEN BELLA)
.
Ne comptons pas trop sur Raphaëlle Branche! 
Son soucis est plutôt de rassembler la mémoire des violées algériennes! (cela déplace le sujet)  Par ces salauds de bidasses.
Cela m'a toujours revolté. Ceux qui l'ont fait ne sont pas revenus vivants. Ils(les musulmans) étaient trop sensibles sur le sujet.
 je n'ais jamais défendu les harkis, Il a eu des réglements de compte ?
S’agissant des disparus, on attend toujours des info s’agissant des 20 gars des Abdellys, sans sépulture...Alger ne sait pas ! ( ou sont passés les crevettes Bigeard)

 

 

Prise

Prise d'arme par le préfet de Constantine à la création de la 422éme UFL

 

Casse

Casse-croute des camarades musulmans de la 422 UFL

Foule

 Le jour de l'indépendance a Phillipeville photo envoyée par Henri Joseph

 

 

Defile

Le jour de l'indépendance en Algérie a Phillipeville,içi, le camarade  Sergent Leroux Jean FSE de la 422 UFO  de dos, qui avait écris un témoignage sur la force locale  dans Historia Magazine N°379

Sous lieutenant

Le

Le jour de l'indépendance en Algérie a Phillipeville,au premier plan Le lieutenant El-Hadj, commandant de l'Unité

*******************************************************************************************

Aprés des photos de 1962, notre ancien Camarade Alain qui étais dans le 1/16èm RIMA, et qui, aprés le cessez le feu, a été intégré à GASTONVILLE  dans une unité qui formait l'armée ALGERIENNE et   qui vient de retourner en Algérie au mois de Mai, nous fait parvenir quelques photos de son voyage bien réussi, ou il était en 1962!

 Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 015 800x600

Stora

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 032 800x600 

 Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 074 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 040 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 127 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 057 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 049 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 131 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 045 800x600 1

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 058 800x600Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 065 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 095 800x600

Voyage en algerie du 8 mai au 11 mai 2014 137 800x600

 ***********************************************************************************************

> Message du 09/03/14 10:28
> De : "Renaud Camille"
> A :
> Copie à :
> Objet : La Force Locale

Bonjour camarade 

Je suis un ancien appelé, 2ème  classe de la 61/1/A, en Algérie du 1er janvier 61 au 10 novembre 62.

Après les classes au Lido, versé dans le 2ème RCA, commando 127,  à Sebdou, sud de Tlemcen, frontière marocaine.

Durant ma permission en Vendée, après le cessez-le-feu du 19 mars, j'ai été muté, sans mon avis, dans la 514ème   Unité des Forces de l'Ordre Algériennes.

Plus communément appelées Force Locale, ces 114 unités de l'Algérie, étaient, chacune, composées de 200-220 arabes, appelés le plus souvent, encadrées par des arabes, et comportaient 17 appelés FSE, mutés sans leur avis, comme moi.

Un certain nombre de ces 2000 camarades ont été tués ou ont disparu sans que leur famille sache les circonstances de leur mort.

Toutes ces unités de Force Locale ont déserté, purement et simplement au moment de l'indépendance du début juillet 62.

Et, bien entendu, on devine le sort des FSE qui s'y trouvaient.

 Ton régiment, le 16ème R.I.M.A. a constitué deux unités de cette Force Locale:

- UFO 421  à St Charles , le 15 avril 1962

- UFO 422 à Lannoy toujours le 15 avril 62 

Nous recherchons activement des renseignements sur ces camarades.

 Si tu es concerné ou si dans ton amicale ou dans ton cercle d'amis anciens d'A.F.N, certains sont concernés ou ont des renseignements, merci de les mettre en relation avec moi.

 *******************************************************************************************

Merci pour la visite de mon site et merci àux Anciens Combattants et militaires FSE de 1962, des l'Unités 422-421 de la Force Locale Algérienne qui viennent de m'envoyer ces photos  prises le jour de l'Indépendance de l'Algérie, ou on peut voir que tout était calme ! 

 Document concernant la 446 UFO du 13 R.A

reconnaissance-recue-par-nos-camarades-de-la-446-ufl-2-1.jpg

  Yvon Priou

 

 
Commentaires (4)

1. plisson 14/03/2017

Bonjour, en effectuant une recherche sur l'ancien régiment de mon père, je suis "tombée" sur votre site et me suis dit que pourquoi pas....peut-être quelqu'un pourra t il m'aider dans mes recherches. Mon père à effectué son service en Algérie "à la garde des plages" du 7 décembre 1962 au 12 octobre 1963 sous le sigle E.M.A.T. / AFN 16 R.I.Ma. Je souhaiterais savoir réellement ce qui s'est passé là bas, car il en est revenu plus que traumatisé puisqu'il en faisait des cauchemars et dans ses crises nous parlait en nous injuriant "en arabe"..... je sais que certains d'entre vous en ont "bavés" et je souhaiterais que l'on m'aide à comprendre cette guerre qui à causé pas mal de traumatisme. Par avance, merci de votre réponse

2. guéricolas alain 22/03/2014

j'étais présent à philippeville le jour du cessez le feu

1/16 RIMA

3. guéricolas alain 22/03/2014

je me trouvais à la caserne de France le jour de l'indépendance

alain guéricolas
3 cours frédéric mistral
84860 caderousse
TEL:0490519047

4. Un ancien de la 422° UFO 13/12/2013

Merçi et un grand Bravo pour l'immense travail accompli par l'ancien de la 434° UFL- UFO. L'histoire des Forces Locales Algériennes a été complètement occultée et est ignorée par le plus grand nombre.
Je suis un ancien de la 422° UFO.
J'invite les camarades anciens Combattants d'Algérie à consulter toutes les pages du sites du camarade de l'ex 434° UFL- UFO. Bien amicalement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/05/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site